Arboris
Diplômé en : Techniques forestières (2006) et de Techniques d’aménagement de la faune (2007)

Depuis sa tendre enfance, Simon-Pierre a un amour et est passionné pour la nature et les arbres. Il se souvient des nombreuses sorties en camping avec sa famille. Quand son père a acheté un lopin de terre où il souhaitait commencer une petite érablière et couper certains arbres, Simon-Pierre a fait connaître son désaccord. C’est à ce moment qu’il a choisi d’aller étudier en foresterie. Il voulait conseiller son père !

Originaire de l’Est ontarien, Simon-Pierre choisi de venir étudier en Techniques forestières à La Cité. Grâce à sa formation, il a développé d’excellentes compétences pour se préparer au marché du travail. Simon-Pierre s’est engagé dans ses études et il a été à la fois surpris et honoré de recevoir la Médaille de la gouverneure générale pour la moyenne cumulative la plus élevée lors de sa cérémonie de remise des diplômes en 2006.

Simon-Pierre a œuvré dans de nombreux domaines de la foresterie, en commençant par un stage coopératif dans le nord de l’Ontario pour faire de l’inventaire forestier. Son deuxième stage a été comme agent de la réglementation dans la Forêt Larose, qui lui est plus que familière puisqu’il a grandi dans la région. Son rôle était de conserver la paix sur les pistes de la forêt et s’assurer que la nature soit respectée. Il a d’ailleurs gardé cet emploi pour cinq ans à temps partiel.

Par la suite, Simon-Pierre a rejoint l’équipe de la Conservation de la Nature Canada (CNC). Cette organisation s’occupe de la gestion de nombreux terrains de la vallée des Outaouais. Il est responsable, entre autres, de la gestion des comités de bénévoles qui nettoient et entretiennent les terrains. Il appuie aussi des scientifiques pour l’inventaire d’espèces rares sur des terrains futurs de la CNC.

Simon-Pierre est aussi un grand passionné de plein air. Un sport qu’il affectionne particulièrement est l’escalade ; il a donc choisi d’essayer de travailler à l’entretien des arbres en milieu urbain, connu comme l’arboriculture. Pendant un an, il a travaillé avec une compagnie qui prônait l’abattage des arbres et l’élagage (technique qui consiste à tailler, réduire ou supprimer des branches). Simon-Pierre savait que d’autres techniques existaient pour répondre à certains défis, comme un arbre malade ou endommagé, mais la compagnie n’était pas ouverte au changement.

C’est à l’hiver 2008 qu’il commence à planifier la mise sur pied de son entreprise : Arboris. Au début, il travaillait seul. Parfois, ses anciens collègues de classe venaient lui donner un coup de main. La compagnie a grandi et vite évolué grâce à l’excellent service à la clientèle et le bouche-à-oreille.

En 2012, Simon-Pierre reçoit un appel de Reynold Richemond, coordonnateur du programme de Techniques forestières à La Cité, qui l’invite à enseigner le cours de Foresterie urbaine. Il accepte avec grand plaisir et il continuera d’enseigner de nombreux cours au fil des ans. Il est maintenant professeur à temps plein pour le programme depuis deux ans. Partager sa passion avec la relève est très important pour lui, tout en poursuivant son apprentissage personnel.

Pendant ce temps, il continue de gérer son entreprise Arboris. Il a présentement quatre employés à temps plein, tous des diplômés de La Cité. Le succès de l’entreprise est dû à la qualité des services offerts. Arboris a de nombreux contrats avec la Commission de la Capitale nationale (CCN), dont la gestion des Parcs Major et de la Confédération.

Simon-Pierre termine en disant : « Le succès de mon entreprise revient au service, mais aussi à ma capacité de faire face à tous les défis. Je suis continuellement en apprentissage, et à la fine pointe de la technologie dans le domaine. Par exemple, je suis le seul dans la région qui traite les arbres contre la maladie de l’orme. La préservation de la nature est non seulement une priorité, mais aussi une passion. »