ÉNERGIE et Rouge fm Gatineau-Ottawa
Diplômé en : Journalisme électronique

C’est suite à un après-midi de recherches et sur un coup de tête que Maxime a quitté son nid familial et Sherbrooke, sa ville natale, dans le but de faire ses études à La Cité. Au fait, même s’il croit qu’il est difficile pour un jeune de 16 ans qui termine son secondaire de savoir ce qu’il veut faire comme carrière pour les 50 prochaines années, Maxime savait qu’il voulait être journaliste. Il savait aussi que le cégep n’était pas conçu pour lui. Il voulait apprendre son métier sans devoir suivre des cours n’ayant aucun lien avec la profession qu’il avait choisie. Il a donc décidé de consacrer un après-midi à la recherche d’une institution qui pouvait répondre à ses besoins. C’est à ce moment que le Sherbrookois a découvert que La Cité offrait un programme dans son domaine et qu’en plus, il obtiendrait son diplôme un an plus tôt que s’il poursuivait ses études dans le programme d’Arts et technologie des médias (ATM) au cégep. Le lendemain, Maxime envoyait sa demande d’admission à La Cité.

 

Il n’a que 17 ans lorsqu’il décide de prendre son destin en main. Il se retrouve alors seul avec sa passion, sa détermination et son baluchon dans la région de la capitale nationale pour commencer ses études à La Cité. On lui expliquera au cours de ses études qu’il a choisi un domaine où les opportunités d’emploi doivent être saisies rapidement, sinon ce sera une autre personne qui acceptera l’offre. Les contrats d’emploi sont d’une durée d’un an seulement et il faut être prêt à déménager rapidement et n’importe où, même en région éloignée. Malgré cette instabilité reliée à l’emploi, Maxime se nourrit de la passion, de la motivation et du dévouement de son professeur en journalisme, Daniel Tremblay, et garde ainsi sa motivation. Il comprendra vite qu’il a le profil et l’audace nécessaires pour faire carrière dans le domaine journalistique à la radio !

 

Grâce à ses formations en journalisme et en animation radio, Maxime n’a pas hésité une seconde et a suivi sa passion partout où elle l’a mené depuis l’obtention de son diplôme. C’est en 2010 qu’il s’est joint à la grande famille de Bell Média, ce qui lui a permis de travailler dans plusieurs stations de radio à travers le Québec. Il a d’abord travaillé pendant deux ans à la station de Rouyn-Noranda et un an à Drummondville avant d’avoir enfin la chance de se retrouver là où il espérait, la station de Sherbrooke pendant un an. Il est ensuite retourné un an à Drummondville. Depuis maintenant quatre ans, c’est à notre tour, les gens de la région de la capitale nationale, d’avoir le privilège d’entendre Maxime tous les matins de la semaine sur les ondes d’ÉNERGIE et Rouge fm Gatineau-Ottawa.

 

Maxime espère avoir la chance d’occuper son présent emploi pendant plusieurs années encore. Mais puisqu’il œuvre dans un domaine où il est difficile de savoir si son contrat de travail sera renouvelé chaque année, il est important d’avoir un plan B. Maxime sait déjà quelle serait sa deuxième carrière advenant qu’un jour il doive changer de domaine. Alors qu’il se retrouvait sans contrat il y a quelques années, il a commencé un baccalauréat en enseignement dans le but d’enseigner au primaire. Un an plus tard, il a mis ce projet de côté lorsqu’on lui a offert un nouveau contrat en journalisme à la radio. « Il me sera toujours possible de retourner sur les bancs d’école et de poursuivre mes études en enseignement, car les opportunités de faire mon travail de journaliste ne se présenteront peut-être pas chaque année. Il est donc important pour moi de les saisir lorsqu’elles s’offrent à moi afin de vivre de ma première passion tant et aussi longtemps qu’il me sera possible de le faire », affirme Maxime.

 

Nous souhaitons remercier Maxime pour son implication auprès de La Cité. Il n’hésite pas une seconde à animer des événements comme le Cocktail de reconnaissance et remise de bourses de la Fondation de La Cité et la Remise des diplômes de La Cité.